Qui est Robert Parker ?

Publié le par Entre Deux Vins

 

Si vous achetez du vin sur le Net (site de vente en direct, E-bay, ou autres), vous aurez sans doute remarqué une mention quasi-permanente : la « Note Parker », que l’on trouve aussi déclinée plus simplement en « Parker » voire en « RP » !

 

Loin d’être une échelle scientifique comme Richter, cette note sur 100 n’appartient qu’à son auteur : Robert Parker. Ce journaliste américain d’une soixantaine d’années est une sommité internationale dans le monde du vin. Réputé comme étant un des palais et des nez les plus fins de la planète, il gère un magazine bimestriel (The Wine Advocate), travaille sur son site  et a donné son nom à des guides à succès : « Parker des vins de France », « Parker des vins de Bordeaux », etc. pour ne citer que certains des ouvrages en français.


Ses livres et articles font office de références, pour ne pas dire de bibles, en France comme dans le monde entier, en particulier sur le marché capital que représentent les Etats-Unis. Parker, sorte de Dieu tout puissant faisant la pluie et le beau temps par ses critiques, a aujourd’hui une réelle influence sur le marché ; une mauvaise note du Maître peut ainsi jouer sensiblement sur les ventes d’un domaine, sur sa façon de travailler et surtout sur les prix pratiqués.

 


Conclusion : certains de ses détracteurs se plaignent de cette forme de pensée unique qui conduirait à une uniformisation du goût du vin, la Parkerisation. Les plus virulents vont même jusqu’à remettre en question l’indépendance dont il se vante, le décrivant comme un ami/escroc à la solde des plus grands crus – ou des plus offrants. Autant d’accusations qui feraient sortir RP de ses gonds.


Si on l’en croit dans les interviews
, il serait pourtant lui-même victime de cette trop grande influence et n’aurait d’autre but que de faire découvrir les meilleurs vins au plus grand nombre.


Difficile d’y voir clair dans ce jeu qui mélange des amitiés tissées de longue date avec les producteurs, le succès de publications et leur indiscutable influence, sans oublier les jalousies et rancoeurs qu’il suscite.

 

Sources : Parker, Marianne, 20 minutes, l’Express.

Publié dans Repères

Commenter cet article